L’éco-geste du mois

« Vous souhaitez un produit non nocif pour vos sols, l’environnement et vous-même ?

Utilisez du savon noir ! Il déposera de plus un film protecteur sur les sols ! . »

Les déchèteries

DÉCHÈTERIE VERTE

Les samedis de 11h à 12h30 et de 13h à 17h.
Terrain du « Waldeck » – rue de la Forêt :

HORAIRES D’HIVER

A partir du 4 novembre, la déchèterie verte ouvre de 10h à 12h30 et de 13h à 16h. Merci de respecter les horaires d’ouverture et de fermeture, en arrivant au moins un quart d’heure avant la fin.

Trêve hivernale pour la déchèterie verte après le 2 décembre.

Réouverture le 17 mars 2018.

IMG_1209_light

DÉCHÈTERIE MOBILE

Terrain du « Waldeck » – rue de la Forêt :

  • Lundi 25 septembre de 11h à 19h
  • Mercredi 25 octobre de 11h à 19h
  • Mercredi 22 novembre de 11h à 19h
  • Samedi 16 décembre de 9h à 17h

Le déchet qui pollue le moins est celui qui n’est pas produit !

En l’espace de 40 ans, nous avons doublé la production de nos déchets. Que se passe-t-il une fois que nous mettons un déchet dans la poubelle ?

  • Ceux que nous jetons dans la poubelle classique vont directement à l’incinération.
  • Les déchets que nous trions sont compostés ou recyclés.
  • Les déchets ultimes sont enfouis dans des centres de stockage.

POURQUOI RÉDUIRE NOS DÉCHETS ?

Parce que la mise en décharge ou en incinération coûte cher aux collectivités et aux citoyens.

Parce que les déchets sont source de pollution, et que cela coûte cher de les traiter pour les éliminer.

Parce que chaque année nous consommons 4,9 millions de tonnes de plastique : pots de yaourt, ordinateurs, brosses à dent, vêtements, stylos, téléphones portables, composants automobile. Actuellement seuls les flaconnages et bouteilles plastiques peuvent être recyclés. Le plastique se recycle une fois.

POURQUOI TRIER ?

Trier permet de diriger les déchets vers la valorisation en vue du recyclage pour leur offrir une seconde vie et préserver l’environnement.

Cela permet aussi de ne pas gaspiller les matières premières (pétrole, bois) de plus en plus rares.

COMMENT TRIER ?

Il suffit de suivre les consignes de tri de votre commune indiquées sur les conteneurs d’apport volontaire. Pas besoin de laver les emballages, il suffit de bien les vider !

C’est jaune :

papiers, cartons, briques alimentaires, bouteilles et flacons en plastiques uniquement, cannettes, boîtes de conserve, barquettes en aluminium, bouteilles et flacons en aluminium vides, aérosols vides. Le papier aluminium est trop fin, je le jette avec les ordures ménagères.

C’est vert :

bouteilles, pots et bocaux en verre en vrac dans le conteneur sans bouchons ni couvercles. Attention pas de vaisselle cassée !

C’est bleu:

ordures ménagères qui ne rentrent pas dans les catégories jaune/vert. A jeter dans un sac résistant et bien fermé.

Il ne faut trier que ce dont on est sûr. En cas de doute, mettre ses déchets dans la poubelle bleue.

Réduisons le poids de nos poubelles !

Chacun d’entre nous jette environ 390 kg de déchets par an dans les poubelles bleues et les containers de tri. Ajoutons les 200 kg apportés en déchèteries, et nous obtenons le double du poids d’il y a 40 ans !

ET COMMENT JE FAIS ?

Dans les magasins :
  • Je préfère les produits en vrac ou en grand conteneurs.
  • J’utilise un cabas, plutôt qu’un sac en plastique qui ne pourra pas être recyclé.
  • Je choisis des éco-doses et des concentrations plus fortes tout en respectant les consignes d’utilisation du produit.
  • Je privilégie les produits dont les emballages sont recyclables.
Avant mes courses :

Je planifie mes repas, et j’établis ma liste des courses en fonction comme ça, je n’achète que ce dont j’ai besoin, et je jette moins de nourriture gaspillée dans ma poubelle.

Mes objets :
  • Avant de jeter quelque chose, j’essaie de le réparer moi-même ( ou avec quelqu’un de mon entourage qui connaît les gestes)
  • Je mets en vente les objets dont je veux me débarrasser, j’en profite pour faire une journée brocante.
  • Je donne aux associations afin que mon objet ait une seconde vie.
Pour ma maison :
  • J’évite les produits à usage unique qui sont un vrai fléau pour l’environnement (lingettes, vaisselle jetable…).
  • J’évite les produits de qualité médiocre qu’il faut remplacer souvent.
  • J’achète pour la maison des produits à usage permanent, rechargeables ou réparables (rasoirs, stylos, ampoules basse consommation, torchons, boîtes alimentaires en verre, gourdes et carafes pour boire l’eau du robinet).

Composter ses déchets alimentaires dits organiques est à la portée de tous, à condition de respecter les règles. L’avantage est la diminution significative de la quantité de déchets produits.

En effet, un quart du volume de nos poubelles sont des déchets organiques.

En compostant, on réduit le poids de notre poubelle, on crée de l’engrais, on participe à l’amélioration de la qualité de l’air en limitant le recours à l’incinération.

Bref, le compostage a tout bon !

COMMENT FAIRE UN BON COMPOST ?

Ingrédients :

de l’eau, de l’oxygène, une proportion équilibrée d’azote (épluchures) et de carbone (écorces, brindilles) contenus dans les déchets.

JE METS :

Déchets de cuisine :

restes de repas, de fruits et légumes, de marc de café (et filtres papier), sachets de thé, coquilles d’œufs, coques de noix/noisettes.

Déchets de jardin :

feuilles mortes (sauf celles des arbres malades ou arbres fruitiers), fleurs fanées, tonte du gazon, sciures et copeaux de bois.

Autres :

cendres de bois refroidies, serviettes et mouchoirs en papier, papiers et cartons non imprimés.

JE NE METS PAS !

Déchets de cuisine :

huiles végétales, laitages, restes de viandes et os, matières grasses, pain.

Déchets de jardin :

feuilles mortes et résidus de taille d’arbres malades ou arbres fruitiers

Autres :

mégots de cigarette, charbon de barbecue, poussière d’aspirateur, pierres, papiers imprimés, gros branchages, déchets d’animaux domestiques et tous les matériaux non biodégradables.

Composter vous tente ? Lancez-vous !

En appartement, vous pouvez utiliser un lombricomposteur, c’est sans odeur !

L’EMS vous subventionne à hauteur de 40 € pour l’achat  d’un composteur.

Le guide du compostage
Formulaire – subvention du compostage individuel
Formulaire – subvention du compostage collectif

Des économies grâce à la récupération d’eau de pluie !

Subventions communales pour l’installation d’une citerne de récupération de l’eau de pluie.

informations et délibération
Formulaire – subvention de l’installation d’une citerne

De nombreux points de distributions de canisachets sont disposés à travers le village, car ramasser n’est pas s’abaisser.

Le Conseil municipal des Enfants a travaillé sur ce sujet et a réalisé de nombreuses affiches toujours de bons conseils.

Ramassons les déjections canines pour que nos amis à 4 pattes ne deviennent pas les ennemis publics n°1, pour des raisons d’hygiène et de civisme.

PrtScr capture_2

POINTS D’APPORTS VOLONTAIRES

paper-plastic-recycle Plastiques
&Cartons

verre-recycle Verre

textile-recycle Vêtements