Le Collectif GCO-Non Merci a organisé le dimanche 24 avril une marche reliant Vendenheim et Pfettisheim, deux communes impactées par le GCO. Les groupes de marcheurs, l’un venu de Vendenheim, l’autre de Pfettisheim, se sont rencontrés en cours de route. Plus de 350 personnes, citoyens, représentants d’associations et élus, ont participé à ce rassemblement populaire.

Menés par Pierre SCHWARTZ,  Conseiller  Eurométropolitain, les opposants au GCO ont quitté le parvis de la mairie de Vendenheim, à 9h30, direction Pfettisheim. En chemin, un arrêt fut marqué pour constater l’emprise monstrueuse qu’aurait le GCO sur le ban communal fédinois.

Puis la délégation fédinoise a rencontré la délégation venue de Pfettisheim, menée par Luc Huber, maire délégué. Ensemble, les marcheurs sont arrivés à la cabane de Pfettisheim pour les discours.

Luc HUBER, maire délégué de Pfetttisheim, responsable du Collectif GCO-NON Merci, a comparé l’histoire du GCO à « la comédie humaine avec ses lâches, ses menteurs, ses traîtres et ses gens lucides prêts à se battre contre le n’importe quoi ».

Pierre SCHWARTZ a dénoncé « un projet désastreux dont les dernières évolutions dépassent ce qu’on pouvait imaginer ».

René WUNENBURGER, maire de Griesheim-sur-Souffel, a enchaîné en précisant : « un recours a été déposé contre ce nouveau projet qui ne correspond plus à l’enquête publique ».

Les récentes avancées dans ce dossier loin de décourager les opposants à ce projet, les galvanisent. Les actions s’enchaînent. Ainsi, la 7e cabane sera inaugurée à Griesheim-sur-Souffel le samedi 28 mai.

1
Le moment où les marcheurs de Vendenheim rencontrent ceux de Pfettisheim.